mardi 20 février 2018

Je participe au Challenge "La semaine à mille pages" !!!


C'est en croisant un tweet d'Audrey du blog lightandsmell.wordpress.com, que j'apprends que la révolution est en marche !!! Moi, qui ne parviens jamais à mener à bien un Week-end à 1000, on propose une longue semaine : Youhouuuuuuuu !!! Fingers in the nose !!! 😳 Le Petit Pingouin Vert me sauve ma semaine et ma lecture !!


(Pour celles et ceux que le challenge intéresse, il y a une page Facebook dédiée, particulièrement active et le challenge revient tous les mois !!! hiphip hiiiiiip ... Hourra !)

Ma PAL est donc la suivante :



Obtenu grâce à la Masse critique de Babelio, ma pourvoyeuse officielle de nouveautés (et de nouvelles envies d'achat...😱), Je rêve que Marguerite Duras vient me voir m'a attirée, 

grâce à son résumé de couverture :

Je suis un écrivain. C'est une intuition, une conviction enracinée en moi, et j'y crois. Je n 'écris pas, et alors ? Qu'est-ce que ça prouve ? Un écrivain a bien le droit (et peut-être même le devoir, allez savoir) d'être en panne de temps en temps. Dans mon cas, c'est une panne chronique, voilà tout. Il n'empêche, je suis un écrivain. Un écrit-rien... ?

Gaétan est un écrivain. Il le sait, il en est sûr. Sauf que jusqu'à présent, il n'a rien écrit. Sauf qu'autour de lui, personne, vraiment personne ne le sait. Une nuit, Marguerite Duras lui apparaît en rêve. Elle lui confie le secret pour devenir écrivain...

Il m'a plu que l'écriture soit abordée sous l'angle de la panne, de "l'écrivain non pratiquant", comme dirait Alexandre Jardin. J'ai l'impression de m'y retrouver... Peut-être ce livre va-t-il un peu égratigner mes prétentions, mes ambitions et mon manque de courage ? 😅
Par ailleurs, on nous propose LA solution, LE secret pour devenir écrivain : bien évidemment, je saute dessus !😂

Ce livre compte 163 pages.






Sorti début Février, Gingo me fait de l'oeil, depuis que  je l'ai vu sur le catalogue de Gulfstream. J'en ai déjà longuement parlé .

J'ai hâte de me plonger dedans et en même temps, j'en repousse un peu la lecture, pour mieux l'anticiper, comme un gourmet qui hume et évalue du regard le plat qu'il est sur le point de manger.😍

Ce livre compte 349 pages.




Pour la suite de mes lectures, je me tâte encore. 

Il suffirait que je finisse l'Intégrale du comics Bone, pour finir facilement, et très honorablement, le challenge, puisque la bête présente dans les 1300 pages.


Résumé de l'éditeur :

Chassés de Boneville, les trois cousins Bone arrivent dans une forêt qui ne figure sur aucune carte. Ils y découvrent un monde où une guerre ancestrale est sur le point de reprendre et y rencontrent un dragon fumeur de cigarettes, des rats-garous mangeurs de quiches, la jolie Thorne et sa grand-mère, capable de battre un troupeau de vaches à la course.





Mais d'autres livres me tentent également, comme 1144 livres, qui m'a gentiment été envoyé par Robert Laffont.


Résumé de l'éditeur :

" Ma mère, comme dans un conte cruel pour enfants, s'était transformée en livres. " Ainsi s'exprime le narrateur, né sous X, bibliothécaire de profession, qui voit sa vie bouleversée par la lettre d'un notaire. Il y apprend que sa mère biologique, dont il ignore absolument tout, vient de mourir et lui laisse un héritage singulier : 1 144 livres. Que penser de ce geste ? Faut-il accepter l'héritage de quelqu'un qui vous a abandonné ? Qui était la femme cachée derrière ces ouvrages ? Seront-ils le chemin vers une mère retrouvée ? Cet événement confronte soudainement le narrateur à ses origines et à son amour des livres. 1144 livres est un véritable éloge de la lecture et de la littérature, et de la place qu'elles occupent dans nos vies.

Ce livre compte 180 pages.




Le Pouvoir me fait aussi de l'oeil depuis que le chouchou me l'a acheté. Voyant les polémiques, parfois venimeuses, qui envahissent les réseaux sociaux, autour de l'affaire Weinstein, je suis particulièrement sensible à la place dans la femme dans la société. Je visionne donc en ce moment la série The Handmaid's Tale, une adaptation télévisée redoutable du livre du même nom, de Margaret Atwood (pas encore lu, mais très prochainement !). Le Pouvoir me semble être dans la même thématique.



Résumé de l'éditeur :

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ? Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu'elles détiennent le "pouvoir". Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante. Et même la mort. Soudain, les hommes comprennent qu'ils deviennent le "sexe faible". Mais jusqu'où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?

"Électrisant ! Choquant ! Décoiffant ! Vous ne regarderez plus jamais les choses de la même façon !" Margaret Atwood, auteur de La Servante écarlate.

"Mettre en lumière les travers des humains et continuer d'éveiller les consciences : c'est là que réside le pouvoir de ce livre."
Aurélie Janssens, librairie Page et Plume, Limoges
"Une écriture électrique. Un rythme endiablé. Si le pouvoir change de camp, pour le meilleur comme pour le pire, ne passez pas à côté : Lisez ce livre !" Charlotte Desmousseaux, librairie La vie devant soi, Nantes.


Ce livre compte 400 pages.

Voilà, voilà ! 
Et vous, y participez-vous ? Ce challenge vous tente-t-il ? 
Je me demande bien combien de pages je peux lire en temps normal, moi...

1 commentaire:

Audrey Light And Smell a dit…

J'adore ta PAL et je suis contente de te compter parmi les participantes :)